07.04.2018

Photo: http://cinoh.tumblr.com/

La nature ne s’arrête pas. Elle se brise en hiver, espère en printemps, y croit en été et doute en automne. Elle est sensible, émotionnelle, elle se dispute parfois, elle crie, elle pleure, elle rougit, elle perd pieds, elle a mal au ventre, elle s’étire, se tord, s’épuise, tombe.

Elle est arrogante, belle, solaire, joufflue, pluvieuse. Elle me surprend, me rassure, m’effraie, me contourne, m’habite comme elle m’abrite, elle me délasse, elle m’explore.

Comment fait-elle pour ne pas avoir le coeur brisé?

Et à travers ses chemins je perds le mien, de tout mon naturel et puis, je tombe dans ses bras profondément, si profondément.

Publicités