04.07.2016

tumblr_o9ptewneRs1rgktkgo1_540

Photo: http://cinoh.tumblr.com/

C’est une brique. Une brique qui se pose sur mon torse. Ça rend ma respiration petite et ça alourdit mes jambes. Ça grossit mon visage, ça l’arrondit. Et ça me colle et ça me décolle de mon image. Ça m’attriste. Ça me rappelle ce dont je n’ose pas me rappeler car, la barrière est maigre. Maigres souvenirs. Maigre. Ça réduit mes cuisses. Ça cambre mon dos. Ça courbe mon ventre. C’est rond. Ça enfle mes doigts, ça ballonne mon raisonnement et ça dilate mon courage. Et ça se tord, ça fait un S qui tombe si bas que l’estomac me rend amer, odieuse, fâcheuse envers ce corps que je dénigre, que je souhaite arracher et alléger. Encore une fois. Ça handicape mes mouvements, ça durcit l’allongement. Ça craque. Ça traque. Je suis synonyme de bois. Je me sens comme une marionnette aux fils trop lourds et mon angoisse, encercle mes reins.

Publicités