Le 29 mai 2015

tumblr_nll1hukQZH1s8jhnro1_500

Je voudrais ça. Puis ça. Et ça. Et je crois que j’aimerais ça aussi. Oui aussi. Et. Et. Et ça. Et si j’y pense je crois que ça aussi je le voudrais. Oui, je sais que je le voudrais. Parfois je veux ça aussi. Et puis parfois ça ne m’intéresse pas. Parfois je crois que c’est mieux comme ça et puis ça ne me suffit pas. Alors je te le dis, j’aimerais ça. J’aimerais. Oui je veux ça aussi et peu importe. Et puis de ça qu’est-ce que tu en dis? Tu crois que ça c’est possible? Oui, tu crois que c’est possible? Oui ça l’est. Ca l’est si toi aussi tu veux ça. Mais tout ça ça rime à rien. Mais je m’en fous car je veux ça. Et puis ça. Et puis ça. Tiens ça aussi je le veux. Et ça me rend vivante. Tout ça ça me rend vivante et puis ça passera. Je sais que ça passera. Je sais.
Mais si je hurle que je veux ça? Et ça aussi? Regarde ça. Regarde moi. Et là, couchée, je pense à ça et ça aussi et ça me fait sourire. Ça me fait rire. Un peu. Je préfèrerais que ça me fasse pleurer mais je suis peut être plus distancée que ça parait. Et puis tout ça ça m’emmerde. Mais ça me fait écrire. Ce ça c’est de la matière. Ça me fait créer. Ça remplit mon carton. Ton carton. Ce carton où je mets tout ça. Ça fait mal parfois mais ça fait du bien aussi. Tout ça. Tout ce désordre. Ça m’amuse. Ça me fait grandir. Ça m’apprend. Ça me réchauffe.
Je voudrais ça. Puis ça. Et ça. Oui, je crois que j’ai envie de tout ça. Et je crois que tout ça ça me va très bien parce que si ça ne me convenait pas, ça m’aurait déjà fait partir. Partir.
Ça. Ça c’est de la lâcheté. Ça manipule. Ça fait croire que. Tu sais que ça arrive aux oreilles des autres quand ça sort de ta bouche? Tu sais que ça fait ricochet jusqu’à moi ce que tu fais de ça? Mais ta fuite ça me fait sourire. Tes mensonges, ça va jusqu’où? Oui, jusqu’où ça va? Tu les vois si tu caches tes yeux du soleil? Tu vois ça? C’est ça? C’est ceux qu’on voit là-bas? Tout là-bas? Mais y a un peu de vrai dans tout ça? Quand tu m’embrasses? Quand t’es devant moi? Quand tu m’enlaces? Quand ça va bien? Il y a un peu de vrai quand même? Ça te fatigue pas? Tout ça? De ne pas changer? De ne pas croire que là les circonstances ne sont pas les mêmes et que c’est le passé. Ça reste du passé. Ça fait ce que l’on est. Mais ça c’est une question d’envie et ça ne tient pas à moi. Tu sais, ça ne m’intéresse pas l’histoire pantouflarde. Ça ne me fait ni chaud ni froid. Ça, je la laisse aux autres. Ce que je veux c’est ça. Puis ça. Et ça. Et je crois que j’aimerais ça encore. Oui, juste un peu de ça. Un tout petit peu de ça. Juste pour voir si ça va. Ça va. Juste. Un peu.
Et. Et. Et ça aussi. Oui, si j’y pense, je crois que j’aimerais un peu de ça aussi. Juste parce que ça m’amuse. Ça me rend vivante. Ça me fait créer. C’est ma matière. Alors ça va. Ça va encore. Ce ça, ça me va très bien. Mais ça passera. Ça me fera partir. Loin de toi. Loin de tout ça. Mais là, ça va. Ça va. Ça va très bien. Bien.

Publicités