Le 29 décembre 2013

tumblr_mcaz5iJVLj1r6cyfko1_500

Il et elle ça n’a pas marché. Elle avait toujours un autre il en tête, un après, pour après. Elle pensait rencontrer un autre homme, plus tard, ou même un même mais en mieux parce que plus tard. Comment s’appelle ce sentiment de nostalgie, mais de l’avenir ? L’envie de retrouver ce que l’on a pas encore vécu à part à travers des fantômes ? Vivre tout par avance, cette non encore apparition, la non-venue de toute chose.

Au quai d’une gare, sans averse, sans rencart, sans envers, sans retard j’attends, un dernier baiser à la traine qui traîne l’aubaine désuète de l’allitération érotique.

J’avoue la mélodie m’effeuille mais accueille l’ennui qui me terrasse d’être dans l’impasse pour éviter l’audace de la cadence d’un triangle amoureux.

L’alphabet comme une routine de A à Z, une accoutumance que je nomme intimité. Une liaison contenue dans le rond éclairé de la lampe et dans le silence entretenu dans une bulle sans jamais salir les réticences, les mauvaises intentions des pas chuchotants qui s’en vont confiants là où il ne faut pas.

Publicités