Le 12 août 2013

DSC01792 DSC01805 DSC01790 DSC01789 DSC01788

Le Museo Correr, emblème de la cité à la grande époque de la République, se trouve dans les bâtiments qui servaient de résidence royale au XIXe siècle. Jusqu’à l’invasion napoléonienne, l’extrémité ouest de la place était occupée par une église érigée entre les Procuratie Vecchie et les Procuratie Nuove. Elle fut démolie pour laisser place à l’aile Napoléon, dont l’aménagement commença entre 1806 et 1814. Achevée sous l’occupation autrichienne au milieu du XIXe siècle, elle accueillait les Habsbourg en visite dans la cité. Le bâtiment formait alors un ensemble qui courait sur toute la longueur des Procuratie Nuove jusqu’à la Biblioteca Nazionale Marciana. En 1923, ce gigantesque espace devint un musée destiné aux pièces des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles offertes à Venise en 1830 par le collectionneur Teodoro Correr. Les collections archéologique de la ville occupaient déjà une partie des bâtiments et la magnifique Biblioteca Marciana était déjà ouverte au public. Dans les années 1960, on réorganisa les salles du troisième étage, réservée aux peintures, et à la fin des années 1990, les trois entités furent réunies en un seul musée, l’un des plus grands de Venise.

Publicités