Dimanche, le 3 mars 2013

2013-03-03 15.54.01

Les yeux inspirent au regard. Le regard est une technique narrative, la focalisation d’un désir instantané.

La littérature a trop de salive. Les mots font des bulles.

Tout ce qui est trop conscient n’est pas bon.

Insaisissable pudeur d’un chassé-croisé avide et convoiteux. La polyvalence assoiffée comme coup de pieds aux fesses. Au galop!

Ailleurs.

« C’est rare les gens qui rougissent autant, c’est joli »

 

Quand il n’y a pas de crises, pas de cris. Où est la vérité, dans les non-dits?

Beauté impressionniste, vérité abstraite.

Nous perdons pieds, sommes-nous sur le point de nous noyer? Non. On fait la planche souvent, on patauge parfois mais jamais on ne se noit. On apprend à respirer au bon moment. On apprend à nager.

Avec le temps.

Publicités