Le 28 février 2013

DSC01488

Il y a un moment que l’on appelle la cristallisation, c’est le moment où l’on croit tomber amoureux de quelqu’un et que l’on croit que l’autre tombe amoureux de nous exactement de la même façon que l’on tombe amoureux de lui. Et quand ça n’arrive pas, ça peut durer trois, quatre jours ou alors six mois, l’enfer dure trois, quatre jours ou alors six mois. Là, c’est l’affaire de la cristallisation.

Au fond l’amour, une histoire d’amour, c’est en fin de compte un malentendu heureux; quand il y a véritablement de l’amour. On peut donc en déduire que la cristallisation est un malentendu malheureux. Il y a toujours un malentendu quand il est question d’un deux ou mieux, de l’un d’eux.

Publicités