Paris, le 9 janvier 2013

DSC01370

L’ennui casse des noisettes entre ses dents pendant qu’athlète, le vent saute par dessus les haies des après-midi qui, ennuyés, réclament du rire aux pavés endormis.

La poussière fouille dans les poches du froid qui coquet porte une gourmette de courtoisie.

Mousse de solitude perverse qui glisse sa main son mon jupon.

Des fagots de haricots et de mots, fardés de rouge et de grotesque.

J’allume mon lampadaire et ma malice, j’enfourne un gratin et les vices.

J’enfile un tablier et ma journée puis je casse un oeuf et l’impatience.

La danse est une poésie muette quand la robe gazeuse porte un chignon bas.

Le fouet se déshabille quand le pouls des amants bat sur leur visage.

Un méli-mélo d’idées, un opéra sans moustache.

D’aventure, adverbe par hasard.

Publicités