Paris, le 13 septembre 2012

Rencontre avec Matthias Salva

Ton premier amour, te le rappelles-tu ?

Caroline B, brune, la peau mate. Elle avait 14 ans moi 13, j’étais fou d’elle.

Ton premier baiser, révélation ou désolation ?

Révélation.

Une folie faite par amour ?

Tomber amoureux est une folie que l’on fait par amour.

Un plaisir coupable ?

Du figatelli… et de la pietra pour l’accompagner bien sûr.

Un dîner « presque » parfait, que nous cuisines-tu  ?

Entrée : Salade tomates/mozzarella et son filet d’huile d’olive.

Plat : Tortellini au saumon, pesto de rigueur.

Dessert : Pastèque ou melon si la saison nous le permet.

Le tout accompagné d’un bon château virant. (Rouge bien sûr!)

Un souvenir ?

Un lapin en peluche d’un mètre vingt, je me battais toujours avec lui. (C’est lui qui commençait toujours à m’embêter.)

Que regardes-tu en premier ?

Tout dépend le sens dans lequel je la croise mais, si elle est en face, j’essaie de percevoir si elle a de l’intensité dans le regard.

Tu ne résistes pas à… ?

Un regard plein de malice.

Dans ta valise ?

Lecteur dvd pour le trajet, journaux : le Monde et l’Equipe et beaucoup trop de fringues…

Dans ton bagage à main ?

Un appareil photo, un livre et des bonbons à l’anis.

Billet d’avion last-minute pour ?

Majorque.

Un personnage historique ?

Achille si tu inclus la mythologie sinon, Camille Desmoulins pour l’histoire française

Un livre ?

« Candide » car, il m’a enseigné l’art de cultiver mon jardin.

La culture est synonyme à?

La culture est la meilleure drogue qui existe mais bien trop peu de personnes osent en consommer par peur d’en devenir addict.

Que doit-on savoir à ton sujet ?

A mon sujet : Ne juge pas un livre à sa couverture, creuse pour découvrir si il y a de l’eau.

Publicités